(Vidéo) Dr Olivier Soulier : L’autisme est une maladie toxique (et non génétique !)

blog-articles-800px-x-423px

Le Docteur Olivier Soulier a été interviewé par Déborah Donnier lors du Congrès « Sortir de l’autisme » (Paris, 30-31 janvier 2016).

L’autisme n’est pas un problème génétique

A propos de l’autisme, il remarque qu’il y a beaucoup de malentendus.

Il a beaucoup travaillé sur la symbolique des maladies et les causes psychologiques des maladies.

Et pendant longtemps, il a défendu l’hypothèse d’une cause psychanalytique de l’autisme (comme Bruno Bettelheim).

Mais dans sa pratique, il s’est rendu compte que ce n’était pas du tout ça.

 

Je pense que l’autisme est vraiment LA grande maladie, la grande épidémie du 21e siècle,

qui est à la fois une épidémie qui n’est pas du tout comprise

et qui est une épidémie qui serait de nature à faire disparaître l’espèce humaine (Olivier Soulier)

 

 

Il faut arrêter de culpabiliser les parents sur le fait qu’ils étaient responsables que leur enfant soit autiste, par leurs actions de parents toxiques,

ce qui m’apparaît maintenant comme une aberration, pire que ça, une fausse route, parce que vous culpabilisez des gens qui ont comme fonction d’aider leurs propres enfants (Olivier Soulier)

 

 

Je me suis rendu compte que l’autisme est une maladie TOXIQUE. C’est d’abord et avant tout une maladie toxique (Olivier Soulier)

 

Le Docteur Olivier Soulier reconnaît qu’il y a une cascade d’événements qui interviennent.

Quand on commence à intoxiquer un être humain, quand on commence à ne plus lui donner les conditions de vie correctes, quand on commence à perturber la flore intestinale, quand on commence à accumuler les toxiques de génération en génération…

 

Et la seule responsabilité des parents, qui est involontaire et qui est à la fois terrible, c’est que ce sont les toxiques qu’ils ont accumulés dans les générations précédentes (depuis 3-4 générations) qui sont transmis aux enfants. 

Ce sont les flores intestinales épouvantablement abîmées des grand-mères, des mères, qui donnent aux enfants des flores intestinales catastrophiques ! (Olivier Soulier)

 

Dans la population, ce sont les gens les plus sensibles qui sont touchés en premier par l’autisme (peut-être parce qu’ils sont les plus fragiles ou les plus extraordinaires, peu importe) : les femmes enceintes, les bébés in utero et les petits enfants.

Comme l’enfant n’est pas encore mature, il prend toute la dose de toxiques et il est incapable de s’en sortir.

L’organisme essaie de s’équilibrer pendant longtemps, puis à un moment il n’y arrive plus. On arrive alors à un cerveau qui « bugge » à cause de ce cercle vicieux : infection, toxiques, infection, toxiques, etc.

Mais ce n’est pas parce qu’ils sont génétiquement plus sensibles ! Au-delà d’un certain niveau de stress, tout le monde est sensible au stress.

 

Dire que c’est génétique est une erreur colossale, pour ne pas voir la responsabilité de la société dans les facteurs environnementaux qui DÉTRUISENT nos enfants. 

Il y a de plus en plus de cas d’autismes parce qu’il y a de plus en plus de toxiques dans la société. (Olivier Soulier)

Y a-t-il un message à décoder dans l’autisme ?

Sa réponse : « Oui, il y a un message à décoder. Ce n’est pas le message d’une personne. C’est un message pour l’humanité. »

 

L’autiste vient nous dire : « Attention, je souffre. Attention, je suis le premier, vous serez les suivants. » 

Ils ne viennent qu’avertir que la totalité de la population va y passer un jour ou l’autre ! (Olivier Soulier)

 

Quel est son message aux parents qui ont des enfants autistes ?

  1. « Ne vous culpabilisez pas. Vous n’êtes pas responsables ! Et si vous leur avez passé des toxiques, vous ne l’avez pas fait exprès. C’est l’humanité entière qui intoxique les générations suivantes, ce n’est pas vous spécifiquement. (C’est pas la peine de vous rendre malade) »
  2. « C’est parce que vous aimez vos enfants que vous êtes là. C’est parce que vous avez cet acharnement que donne l’amour inconditionnel et que vous vous battez comme des lions pour sauver vos enfants ! »
  3. « Je vous dis que C’EST UNE MALADIE TOXIQUE, avec toute la cascade microbienne, etc. Essayons d’en prendre conscience le plus vite possible et de mettre en route le plus vite possible des traitements adaptés. »

 

Il est important de comprendre aujourd’hui qu’on ne soignera pas la totalité des maladies sans revenir à l’origine des choses :

l’origine psychologique, mais l’origine toxique aussi (Olivier Soulier)

Conclusion

Ce message du Docteur Soulier est un électrochoc pour moi !

Que l’on ait un enfant autiste ou pas, c’est un véritable signal d’alarme pour tous les parents du 21ème siècle.

Si l’autisme est vraiment une maladie toxique, nous avons un rôle ÉNORME à jouer pour protéger nos enfants de cet environnement hyper toxique : alimentation industrielle dénaturée, pollutions diverses (ondes électro-magnétiques, produits chimiques), antibiotiques, vaccins, etc.

Même si le message est très désagréable à entendre (la société est toxique 🙁 ), il y a une bonne nouvelle…

Nous avons des moyens d’action possibles !

Nous ne sommes pas juste impuissants face à cette maladie qui gagne de l’ampleur chaque jour et qui peut « nous tomber dessus » complètement par hasard.

Non ! Au contraire, je me dis que grâce à cette information, je deviens de plus en plus consciente. J’arrête de vivre avec les yeux fermés.

J’arrête de vivre avec les yeux fermés

Je peux dès lors reprendre mes responsabilités de maman et je peux changer tout ce qui doit l’être (c’est-à-dire arrêter au maximum les comportements et les habitudes toxiques) !

Sur ce blog, nous continuerons ce travail d’information pour partager avec vous nos découvertes sur tout ce qui peut impacter la santé de nos enfants.

A bientôt,

Tanya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2
Inscription gratuite ! Et nous n'aimons pas le spam.
Inscription gratuite ! Et nous n'aimons pas le spam.