(Video) Natasha Campbell – l’aliment est le meilleur médicament (pour guérir TDA, autisme, maladies auto-immunes)…

blog-articles-800px-x-423px-1

Natasha Campbell-McBride est un médecin russe, exerçant au Royaume-Uni, spécialisée en neurologie et nutrition.

Dans cette vidéo étonnante, elle établit un lien fort de cause à effet entre les aliments que les enfants (et les adultes) mangent et l’apparition de maladies telles que l’autisme, les TDA et les troubles d’apprentissage !

Elle explique que pour traiter les maladies dégénératives modernes, le moyen le plus puissant est de changer son alimentation.

 

L’alimentation est un moyen extrêmement puissant pour faire face à la maladie. Le moyen le plus puissant.

 

Son expérience personnelle familiale et les milliers de cas de patients rencontrés dans sa clinique lui permettent d’affirmer cela sans avoir aucun doute.

C’est une excellente nouvelle ! Il serait donc possible de traiter et de guérir des maladies comme l’autisme ou les TDA !

Je vous livre ici de larges extraits de cette vidéo, qui nous aide à décrypter ce mécanisme à l’origine des maladies dégénératives modernes dont souffrent beaucoup d’enfants à l’heure actuelle.

Zoom sur l’impact de l’alimentation sur les maladies dégénératives modernes

Selon Natasha Campbell, ce sont les troubles digestifs de ses patients qui ont causé leurs problèmes neurologiques tels que : la sclérose en plaques et les maladies qualifiées d’auto-immunes (quand le système immunitaire se met à attaquer le système nerveux de la personne).

 

85% du système immunitaire est situé dans la paroi intestinale de la personne.

Donc le système digestif est l’organe immunitaire le plus important de notre corps

 

Les 2 à 3 kg de microbes qui constituent notre flore intestinale s’assurent que la paroi intestinale est en bon état pour ne laisser passer ni les toxines, ni les aliments partiellement digérés.

Quand la flore intestinale est déséquilibrée chez une personne, le système immunitaire ne peut pas être sain et des maladies auto-immunes se développent.

allergies-2Chez l’enfant, cela se traduit par des allergies diverses : aliments, pollens, poussières, poils d’animaux ; allergies provoquant des symptômes tels que crises d’asthme, d’eczéma, rhume des foins récurrents, etc…

Une grande partie de la population a des intolérances ou des allergies alimentaires.

 

Ce qui pose problème, en fait, c’est que la paroi intestinale est endommagée.

Comment la flore intestinale est-elle déséquilibrée ?

LES ANTIBIOTIQUES

Les antibiotiques ont un effet dévastateur sur la flore intestinale.

Ils détruisent les microbes bénéfiques de la flore intestinale tandis qu’ils n’ont pas d’effet sur les pathogènes.

A chaque prise d’antibiotiques, les dégâts subis par la flore sont de plus en plus profonds et le système digestif est de plus en plus colonisé par les agents pathogènes.

LES DÉGÉNÉRESCENCES

De génération en génération, les dommages sont de plus en plus importants. Il faut savoir que le corps et le tube digestif d’un bébé dans le ventre de sa mère sont stériles.

C’est au moment de l’accouchement qu’il entre en contact avec les premières bactéries qui constitueront sa flore intestinale, transmises par la mère.

Donc si la mère a une flore anormale, c’est ce qu’elle transmettra à son bébé.

DES BEBES NOURRIS AU BIBERON

bb-biberonEnsuite, l’alimentation du bébé joue un rôle. On sait aujourd’hui que les bébés allaités développent une flore intestinale complètement différente des bébés nourris au biberon.

Quand les bébés sont nourris au biberon, la flore est plus fragilisée et ils sont prédisposés aux allergies (asthme, eczéma, rhume des foins, etc.).

LES ALIMENTS TRANSFORMÉS

Depuis les années 60-70, les enfants consomment de plus en plus d’aliments transformés (des plats préparés et d’autres nourritures industrielles).

 

Cette alimentation transformée ne nourrit pas le corps,

elle ne fait que le polluer

 

Car elle n’apporte pas les nutriments nécessaires pour rencorcer le système immunitaire, le système nerveux, etc.

LES PILULES CONTRACEPTIVES

pillule-contraceptiveLes contraceptifs ont un effet dévastateur sur la flore intestinale.

Les jeunes filles prennent en général la pilule pendant plusieurs années avant de fonder une famille.

 

Au moment où elles sont prêtes à avoir des enfants, leur flore intestinale est sévèrement altérée et c’est ce qu’elles transmettent à leurs enfants.

Quelles maladies sont associées à ces déséquilibres de la flore intestinale chez l’enfant ?

  • l’autisme
  • les troubles de déficit d’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H)
  • la dyslexie
  • la dyspraxie
  • d’autres troubles de comportement (oppositions…)
  • et des troubles d’apprentissage

La paroi intestinale de ces enfants est abîmée, poreuse. Elle laisse passer des particules d’aliments non digérés, des protéines partiellement décomposées, des bactéries vivantes, des virus et autres microbes…

Ce qui est le plus terrible chez ces enfants, c’est que la flore anormale qu’ils ont acquise à la naissance commence à transformer la nourriture présente en centaines de substances extrêmement toxiques.

Ces poisons sont absorbés dans le sang à travers la paroi abîmée puis se dispersent dans tout le corps et jusqu’au cerveau de l’enfant.

Lorsque ces toxiques arrivent dans le cerveau et le saturent, le cerveau ne peut plus fonctionner.

Il faut savoir que les enfants autistes, hyperactifs, dyslexiques, dyspraxiques et les autres enfants qui ont des difficultés diverses sont nés avec un cerveau normal.

 

99,9% des enfants autistes, hyperactifs, dyslexiques, etc. n’ont aucune anomalie génétique et étaient des bébés en parfaite santé à la naissance

Les bébés apprennent grâce à leurs organes sensitifs (vue, ouïe, odorat, goût, toucher) qui collectent l’information de l’environnement. Puis ces informations sont transmises au cerveau qui les traite. A partir de ces informations, le bébé apprend et découvre son environnement (c’est maman, c’est papa, un jouet, une cuillère..).

Mais si le cerveau de l’enfant est bouché par les toxines, il n’est pas capable de bien traiter les informations sensorielles. Ces informations se transforment en bruit, en interférences dans sa tête.

Le bébé n’apprend pas que c’est maman, c’est papa !

Les enfants autistes sont connus pour pouvoir saisir la main de n’importe qui en rue et s’en aller.

Ils n’apprennent ni le langage ni les comportements habituels car ils ne peuvent pas tirer d’informations utiles de leurs organes sensitifs car le cerveau est bouché par les toxines.

Quels sont les risques si l’enfant grandit sans être traité ?

  • La toxicomanie
  • La dépression
  • Les troubles obsessionnels ou bipolaires
  • Et par-dessus tout, la schizophrénie : ce sont les patients les plus touchés par la toxicité, les plus épuisés au niveau nutritif. L’état de leur système digestif est catastrophique.

Comment aider ces patients ?

Il faut commencer par traiter leur système digestif : expulser les pathogènes et les remplacer par des microbes bénéfiques pour traiter et sceller la paroi intestinale.

Pour que la paroi intestinale redevienne la principale source de nutrition au lieu d’être une source de toxicité.

Et afin que la personne commence à être nourrie et nettoyée par son corps.

Quand le cerveau se nettoie, quand le brouillard toxique est éliminé du cerveau, ces patients redeviennent parfaitement normaux.

Les enfants peuvent commencer à apprendre. Tout à coup, ils se réveillent. Ils sont présents.

 

J’ai des milliers d’enfant autistes qui se sont entièrement rétablis

 

Ce que la personne mange, son régime, est le traitement le plus important.

 

La nourriture est le médicament le plus puissant pour chaque maladie dégénérative dans ce monde.

Comment utiliser l’alimentation comme médicament pour ces patients ?

  • Supprimer à 100% tous les aliments difficiles à digérer, qui endommagent la paroi intestinale et qui nourrissent les pathogènes.
  • Garder les aliments qui nourrissent la muqueuse intestinale, qui la reconstruisent, qui assurent son étanchéité, qui nourrissent la bonne flore et qui nourrissent le cerveau, le système immunitaire et le reste du corps de la personne.

En appliquant ce régime, la flore change et la paroi intestinale guérit.

Tous les symptômes disparaissent.

Les affections auto-immunes s’en vont.

Les allergies s’en vont.

L’arthrite s’en va.

Le diabète de type 1 disparaît.

Et aussi les désordres psychiques / psychiatriques chez l’enfant et l’adulte.

 

En appliquant ce régime, les désordres psychiques / psychiatriques chez l’enfant et l’adulte disparaissent

Quel est le régime recommandé pour ces patients ?

  • Eliminer tous les aliments transformés car ils sont pleins de produits chimiques, de conservateurs, de colorants, d’arômes et d’autres substances. De plus les aliments naturels qui les composent au départ ont été altérés chimiquement, transformés de telle façon que le corps humain ne peut plus les utiliser. La plupart des aliments transformés sont généralement composés de céréales (blé) et de sucre. Ce sont des substances qui ne nourrissent pas le corps. Ils le polluent et nourrissent les pathogènes dans le tube digestif. Ils endommagent la paroi intestinale et sont très difficiles à digérer.
  • Eliminer totalement les céréales et tout ce qui en contient : blé, seigle, riz, avoine, quinoa, tapioca, couscous, amaranthe…
  • Eliminer aussi les pommes de terre et les autres légumes féculents (car difficiles à digérer).

Alors que mange la personne ?

  • de la viande de bonne qualité, issue de races traditionnelles élevées en plein air
  • du poisson de bonne qualité
  • des oeufs frais de poules élevées au grand air, qui mangent de l’herbe et des choses naturelles
  • des laitages fermentés provenant de vaches naturelles, nourries uniquement d’herbes en élevage biologique (et non des races de « vaches Frankenstein » comme on en trouve partout dans les supermarchés)
  • tous les légumes et fruits biologiques
  • des noix et des graines saines et naturelles

C’est un régime très riche, très nutritif et très dense.

Quelles sont les vertus de ce type de régime ?

Les carences alimentaires disparaissent rapidement.

Le cerveau est nourri. Le système immunitaire est nourri. Le reste du corps également.

Et en même temps, la paroi intestinale est nourrie.

Il y a un processus extraordinaire dans le corps humain appelé « la régénération cellulaire ». Toutes les cellules de notre corps ne vivent que quelques jours.

Par exemple, tous les 2 ou 3 mois vous avez un nouveau foie. Il se régénère entièrement. Toutes les anciennes cellules s’en vont et sont remplacées par de nouvelles cellules.

Si on continue à consommer des aliments chimiques, des polluants et d’autres substances toxiques, le corps ne sera pas en mesure de produire de nouvelles cellules saines.

Si vous arrêtez ce cercle vicieux en vous nourrissant sainement sans vous polluer, il produira quantités de « bébés cellules », remplacera les cellules malades et votre maladie aura disparu.

Le terrain de régénération le plus actif, c’est la paroi des intestins. Les cellules qui tapissent nos intestins ne vivent que quelques jours.

Si vous arrêtez ce cercle vicieux en vous nourrissant sainement sans vous polluer, votre maladie aura disparu. 

Parce que le corps a cette capacité. Il vous guérit de façon magnifique.

Conclusion

Quelle prise de conscience incroyable ! C’est un nouveau tsunami qui se déverse dans ma tête et qui chamboule mes croyances…

Moi qui voulais arrêter de faire la rabat-joie à chaque fois que mes enfants me demanderaient de manger une pizza ou d’acheter une viennoiserie à la boulangerie… Je ne peux plus consciemment ignorer les impacts négatifs de cette alimentation facile !

Je pensais que les maladies des enfants telles que les TDA/H, l’autisme ou les allergies étaient d’origine génétique ou psychique, et qu’elles pouvaient nous « tomber dessus » de manière parfaitement aléatoire.

PAS DU TOUT !

Elle ont en fait une tout autre cause  : c’est notre alimentation toxique (blé, lait, sucre, additifs, etc.) qui vient complètement perturber le système immunitaire fragilisé de nos enfants et le développement de leur cerveau.

Et même si aucune maladie de ce type ne s’est encore déclarée chez nous, je me demande quand même : « Et si les crises quotidiennes et les nombreuses disputes entre mes enfants étaient en partie liées à leur mauvaise alimentation actuelle (forte présence de céréales avec gluten) ? »

Avec ces nouvelles informations, je ressens plus que jamais l’importance de favoriser une alimentation saine chez mes enfants.

Pour rétablir une flore intestinale équilibrée… et peut-être une meilleure harmonie familiale ?

Je sais d’avance que ça va créer de grandes frustrations et protestations à la maison et encore plus à l’extérieur de la maison, mais ça vaut vraiment la peine d’explorer cette piste prometteuse !

J’espère que cette information vous sera également utile au sein de votre famille, avec vos enfants 🙂

Avançons ensemble sur le chemin de l’harmonie familiale…

Chaleureusement,

Tanya

 

Inscription gratuite ! Et nous n'aimons pas le spam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2
Inscription gratuite ! Et nous n'aimons pas le spam.
Inscription gratuite ! Et nous n'aimons pas le spam.